Moulin du Pont Tordoir

Ce superbe moulin a été construit le long de la Senne vers le 15ème siècle. Il fut agrandi au 19ème siècle et récemment restauré par son propriétaire actuel, soucieux à la préservation du patrimoine et à la mise en valeur sur le plan touristique. Profitant de la petite chute de ce point encaissé de la Senne, ce moulin servait de pressoir à huile à partir de faînes, de caméline (plante oléagineuse d’où l’on tirait une huile, employée dans la fabrication des savons et des peintures et dont les résidus solides obtenus après extraction de l’huile servaient de compléments alimentaires au bétail ou étaient utilisés comme fertilisants et les tiges étaient utilisées pour la confection de balais), de colza et d’œillettes (graines de pavot, alimentaire et peinture), d’où son appellation de moulin tordoir. Les bâtiments imposants, dont les murs en torchis étaient disposés autour d’une cour, ont été reconstruits en brique au 19ème siècle. Perpendiculairement à la rivière, le moulin était prolongé par une grange à deux niveaux. La roue était fixée aux murs des dépendances qui longeaient le ruisseau à l’arrière du logis donnant sur la cour. De l’autre côté de celle-ci, la charmante petite remise à chariots devant l’étable date de 1910. L’ensemble, couvert d’une belle toiture de tuiles noires à croupes et coyaux, a été réapproprié en habitation.

Sources :

Contrat de Rivière Senne : http://www.crsenne.be/

Guides Badeaux : https://www.badeaux.be/

 

 

photo ©crsenne

Actions sur le document